LA FAM APPELLE A SOUTENIR LA FUTURE FONDATION ABRITÉE ALIMA QUI MOBILISE UN FONDS D’URGENCE  POUR LUTTER CONTRE LA COVID-19 EN AFRIQUE

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE « TRANSFORMER LA MÉDECINE HUMANITAIRE 2020 »

 

Il y a aujourd’hui plus de 35 000 cas de COVID-19 confirmés sur le continent africain où l’épidémie est désormais inévitablement en train de se propager. Dans les 12 pays africains où ALIMA intervient, il n’y a pas assez de lits de réanimation, ni assez de personnel. La prise en charge des cas critiques (5% des cas) y sera probablement impossible, sauf pour quelques-uns dans les capitales. La prise en charge des cas sévères (15% des cas) posera elle aussi problème. Il faut trouver une stratégie mondiale de riposte, car si l’épidémie frappe fort en Afrique, elle ne fera que retourner en Europe et dans le reste du monde.

 

Aujourd’hui ALIMA se mobilise ainsi afin de répondre urgemment à la situation, avec un triple objectif :

– Maintenir ses programmes médicaux humanitaires existants afin de continuer de venir en aide aux communautés extrêmement vulnérables avec lesquelles ALIMA travaille au quotidien. L’urgence est donc de pouvoir protéger les patients et les soignants de leurs 400 centres et 35 hôpitaux.

Assurer la prise en charge des cas de Covid-19 dans 6 pays prioritaires (Cameroun, République démocratique du Congo, Nigéria, Guinée, Sénégal, Burkina Faso) par l’augmentation des capacités d’hospitalisation (mise en place de 1000 lits d’hospitalisation) et d’oxygénation (déploiement de 1000 concentrateurs en oxygène) avec tous les besoins humains, matériels et pharmaceutiques que cela engendre.

Participer à la recherche pour vaincre la pandémie, tout en l’adaptant aux besoins des populations les plus fragiles et aux standards éthiques internationaux.

 

Cependant, si le modèle opérationnel d’ALIMA a fait ses preuves au cours des dernières années (5 millions de patients soignés, 29 projets de recherches menés depuis sa création en 2009), il trouve aussi sa limite dans sa structure financière qui repose sur les bailleurs institutionnels à 95%. Or cela restreint la réactivité de l’organisation dans les urgences, notamment hors COVID-19, tout aussi létales et moins médiatiques. Les dons privés doivent aussi leur permettre d’initier les premières étapes de la recherche et d’investir pour la formation les cadres humanitaires du terrain.

Face à l’urgence et dans ce contexte, ALIMA, avec le soutien de la Fondation d’Académie de Médecine, dans une alliance tournée vers le progrès des soins et la qualité médicale, lance aujourd’hui un appel à dons :

Logo click

Si l’image ne s’affiche pas, cliquez sur le lien:

https://soutenir.fam.fr/alima2020

Qui est ALIMA?

ALIMA est une organisation médicale humanitaire qui travaille main dans la main avec un réseau d’organisations médicales locales pour fournir des soins médicaux de qualité aux personnes les plus vulnérables lors de situations d’urgence et de crises récurrentes. ALIMA et ses partenaires effectuent des recherches de pointe pour améliorer la médecine humanitaire. Chaque jour elle soigne près de 4000 personnes gratuitement dans 12 pays d’Afrique.

Dans le cadre d’un partenariat de longue date et en vue de devenir fondation abritée, ALIMA et la Fondation d’Académie de Médecine avancent main dans la main pour soutenir la campagne Transformer la Médecine Humanitaire 2020.

Cette alliance de partenaires tournés vers le progrès du soin et la qualité médicale a vocation à développer un écosystème nécessaire à une aide humanitaire médicale plus efficace, localisée et intégrant la recherche.

ALIMA a activé son fonds d’urgence début mars mais souhaite désormais activer ses deux autres fonds (urgences et formation) sur les répartitions suivantes:

500 K sur le fonds urgence afin de déclencher les actions de réponse rapide, commandes initiales et recrutement d’urgence (le fonds été enclenché il y a 1 mois déjà et a permis de lever 380 000€ à date), mais aussi protéger chacun des hôpitaux de l’ONG avec des lits dédiés à la prise en charge Covid, environ 1000 lits dans les 10 pays dans lesquels intervient ALIMA 300 K sur le fonds recherche afin de développer les protocoles de recherche initiaux pour soumettre des essais cliniques, recruter un chef de projet recherche car l’urgence ne doit pas empêcher d’étudier les maladies trop peu connues 200 K sur le fonds formation pour apporter du support technique et des sessions de formations aux ministères de la santé locaux, en particulier dans les pays où elle ne fera pas elle-même la prise en charge

ALIMA cherche donc à mobiliser 1 million d’euros de fonds propres pour riposter contre la Covid-19.

Pour toutes demandes merci d’écrire à [email protected]

Plus d’informations sur : https://www.alima-ngo.org/fr/