NOTRE FONDATION SOUS ÉGIDE
SE MOBILISE DANS LA LUTTE
CONTRE LE CORONAVIRUS

CRÉATION DE POUSSE-SERINGUES ÉLECTRIQUES PAR IMPRESSION 3D ET DÉCOUPE LASER

L’Association « Electrolab Nanterre » soutenue par la Carac, la Fondation de l’Académie Nationale de Chirurgie et la Fondation de l’Avenir se mobilise.

Depuis le développement de la pandémie Covid-19, la prise en charge des malades du Covid-19 va être limitée par le manque de pousse-seringues électriques. Ce dispositif est utilisé pour maintenir un débit régulier et constant de médicaments ou de liquides aux patients admis en réanimation.

Le manque de pousse-seringues électriques limite le nombre de patients accueillis dans les services de réanimation mais aussi dans les unités de soins intensifs et en hospitalisation conventionnelle. Cette situation va s’aggraver dans les jours à venir et perdurer au-delà de la crise car de nombreux patients resteront dans ces structures de soins en situation critique. Le besoin est d’ores et déjà urgent et immédiat. De plus il faut anticiper ce manque à venir : chaque patient positif au Covid-19 en réanimation nécessite en moyenne 6 pousse-seringues pour l’injection de médicaments (un pousse-seringue délivre un médicament).

L’Association « Electrolab Nanterre », association de culture scientifique technique et industrielle, membre du réseau professionnel AMCSTI, a conçu un pousse-seringue par impression 3D, avec le soutien de la Carac (Mutuelle d’Épargne, de Retraite et de Prévoyance), de la Fondation de l’Académie de Chirurgie, de la Fondation de l’Avenir et de son Conseil scientifique.

Les quatre partenaires sont engagés pour finaliser le prototype. Une fois les accords obtenus, des essais auprès d’un service hospitalier de réanimation pourront s’envisager. Si le résultat est positif, la mise à disposition des 50 premiers exemplaires pourrait intervenir dans les plus brefs délais et elle sera suivie par une production de type industriel sur la base des plans de fabrication mis à disposition en open source sans aucun bénéfice commercial.

L’ambition de cette démarche commune repose sur une dynamique d’intérêt général, mobilisant: 2 fondations reconnues d’utilité publique, 1 mécène mutualiste, et 1 acteur associatif de jeunes ingénieurs solidaires et bénévoles. L’objectif : accompagner le déploiement de ces dispositifs indispensables aux équipes de soins et au bien-être des patients COVID+ dans un souci de réactivité exigée par la situation que nous connaissons, mais sans perdre de vue la sécurité des soins.

 

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.