Retours sur la 1ère session du nouveau cycle Vieillir à la maison : Pourquoi est-il difficile de vieillir chez soi ?

09/05/2022

LA FAM TIENT À REMERCIER LES CENTAINES DE PERSONNES QUI ONT ASSISTÉES AU DÉBATS EN PRÉSENTIEL ET DISTANCIEL.

RIEN N’AURAIT ÉTÉ POSSIBLE SANS SES INTERVENANTS, MÉCÈNES ET PARTENAIRES.

Evénement en visioconférence et en présentiel

En créant sa Fondation, l’Academie Nationale de Médecine a souhaité mettre au service de la société dans son ensemble la capacité unique qui est la sienne de réunir, sur des sujets de santé et de société essentiels et autour des meilleurs experts français et internationaux, toutes les parties prenantes, politiques, médicales, scientifiques, économiques et associatives.

Pour remplir sa mission, la Fondation de l’Academie de Médecine (FAM) a notamment choisi d’organiser, à partir de publications ou de communications scientifiques d’excellence, des débats ouverts au grand public (associations, ONG, entreprises, patients) et aux médias et directement relayés auprès des pouvoirs publics notamment des parlementaires. Outre par leur niveau, ces débats se distinguent des autres événements du même type par le bénéfice du statut institutionnel et des garanties de crédibilité et d’éthique qui sont reconnues à l’Academie Nationale de Médecine.

Après le premier cycle de conférences organisé par la Fondation de l’Académie de Médecine sur le thème « Transformons le futur du vieillissement », il est apparu important de focaliser la suite des débats sur « Vieillir à la maison ». Ce thème, liant citoyenneté et domicile, apparaît d’une brûlante actualité et d’une immense importance.

Les récentes révélations concernant les ainés en milieu institutionnel incitent la Fondation de l’Académie de Médecine à proposer un cycle de 4 débats entre professionnels de soins et grand public, suivis par une synthèse devant les autorités décisionnaires de notre pays. La volonté de ces débats est d’analyser dans un premier temps, les difficultés et limites du maintien à domicile, puis d’y répondre de façon objective, constructive et éthiquement correcte pour construire ensemble une meilleure dernière période de vie dans un environnement choisi et aimé.

1ère session : Pourquoi est-il difficile de vieillir chez soi ? 

Les limites du maintien à domicile sont avant tout individuelles, dépendant bien sûr de l’état de santé physique, fonctionnel et mental, mais aussi de l’histoire de vie, de l’état marital, familial et environnemental de proximité. Tous ces facteurs interconnectés interviennent grandement dans les possibilités de garder ou non son domicile, milieu construit et chéri, et cela malgré les incontestables charges affectives, humaines, techniques et financières.

Programme


Débat organisé sous la direction du Pr Jean-Pierre Michel* (Gériatre, rapporteur du groupe de travail sur le vieillissement commandé par la SAPEA pour l’Union Européenne) et animé par Olivier Mariotte (nile).

14:00 Mot d’accueil
Pr Patrice Tran-Ba-Huy* (Président de l’Académie Nationale de Médecine), Pr Richard Villet* (Secrétaire Général de la FAM)

 

14:10 Présentation globale du cycle
Pr Jean-Pierre Michel* (Gériatre, rapporteur du groupe de travail sur le vieillissement commandé par la SAPEA pour l’Union Européennee)

 

14:25 Les différents parcours individuels de vieillissement et de soins
Pr Regis Gonthier* (Gériatre)

« Ce qui va être en jeu au domicile, c’est souvent les maladies chroniques, à rechute, ce qui nous rend vulnérable pour la vie quotidienne et entraine une déstabilisation de l’estime de soi, ce qui complique le maintien à domicile »

 

14:40 Les acteurs traditionnels de soutien à domicile
Michel Billé (Sociologue)

« Maintien ou soutien à domicile ? Dans le meilleurs des cas, je me maintiens parce que vous me soutenez. En me maintenant, vous me privez de mon exercice d’autonomie et vous ne venez pas chez moi avec la même intention »

 

14:55 Echanges avec le public

 

15:05 Les accidents domestiques à domicile des personnes âgées
Pr Joël Belmin (Chef du pôle de gériatrie de l’hôpital Charles-Foix)

« Sur les 122 000 accidents de la vie courante recensés en 2017, 50% des accidents sont survenus à domicile. Chez les plus de 70 ans, 38,9% des accidents sont des chutes, dans le jardin ou la salle de bain par exemple »

 

15:20 Les déconvenues du soutien à domicile pour les professionnels de santé
Pr Philippe Jaury* (Médecin généraliste)

« L’éthique du médecin : la bienveillance. Souvent, il est imposé au patient une intrusion dans l’intimité lors d’une hospitalisation à domicile. Notre rôle est de lui expliquer les projections liées au médecin, à sa santé, à son entourage »

 

15:35 Témoignage d’une personne/famille personne soutenue à domicile

 

15:45 Echanges avec le public

 

15:55 Domicile, citoyenneté et territoire
Pr Jean-Philippe Viriot-Durandal (Chaire Internationale Sociétés Inclusives et Avancée en Âge (SIAGE), 2L2S Metz, Université de Lorraine)

« Le domicile est un objet intime mais devient public lorsqu’il est un objet de politique publique. Il fait consensus et traduit un refus de la perte d’autonomie, où il est la preuve de l’autonomie préservée. Il apparait comme la seule alternative positive »

 

16:10 Environnement ville et société
Pierre-Marie Chapon (Président de VAA Conseil)

« L’environnement géographique autour du domicile a un réel impact sur le vieillissement. Dans un rayon de 500m, en centre ville, on doit trouver des commerces de proximité, une offre de santé et des espaces d’échanges »

 

16:25 Vieillissement et incivilités dans la vie publique
Dre Louise Giaume (Médecin urgentiste, Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP))

« Chez les plus de 85 ans, 1/3 des causes de traumatologie nécessitent l’intervention des pompiers pour pallier l’absence de médecins. Le manque de moyens médicaux obligent le transport des personnes âgées à l’hôpital, même sans cas clinique grave »

 

16:40 Echanges avec le public

 

16:55 Evaluation en vue du maintien à domicile
Dr Thierry Lacombe (EMS-APA) et Caroline Kervran (Assistante sociale)

« L’APA, c’est rendre l’information accessible en tenant compte des capacités et des besoins de chacun. L’APA est un droit inaliénable »

 

17:10 Témoignage d’une personne/famille personne soutenue à domicile

 

17:20 Bien vieillir à domicile en milieu rural
Pr Dominique Vuitton* (Membre du CA de l’Association Santé Education Prévention sur les Territoires (ASEPT) de Bourgogne Franche-Comté), Clément Prévitali (Directeur de l’ASEPT Bourgogne Franche-Comté)

« Il n’y a pas un « rural » mais des « ruraux » : 3/4 des bassins de vie sont des territoires ruraux qui ont leurs propres défis (mobilité, d’accès à internet, etc) et avantages (proximité avec la nature, coordination, lien social) »

 

17:35 Echanges avec le public

 

18:00 Conclusion

*Membre de l’Académie Nationale de Médecine

Retrouvez le débat en intégralité ici

Retrouvez le résumé du débat ici

Bien vieillir en milieu rural